On m'a demandé dans un commentaire ce que je pensais du phénomène web 2.0, ou plutôt de la nouvelle "expérience utilisateur" liée à l'utilisation massive de javascript et de ajax (qui pour ceux qui ne sauraient pas est une méthode qui permet d'appeler des pages en arrière plan, pendant que l'utilisateur agit sur une page).

Je dois dire que je suis assez perplexe. En fait le problème c'est qu'il faut l'utiliser avec modération. C'est tout nouveau tout beau (enfin pas vraiment...), c'est à la mode mais c'est très difficile à maintenir, et à développer, même avec des bibliothèques de code. De plus ça oblige à télécharger le code javascript à chaque fois et les traitements faits en arrière plan sont souvent lourds (si c'est mal utilisé).

Au boulot on nous a vendu un extranet fait complètement en ajax, et pour être tout à fait honnête c'est l'exemple même de ce qu'il ne faut pas faire. Tout est fait en ajax, à l'extrême. Du coup la barre d'adresse reste toujours à la même adresse, donc impossible de mettre de marque-page, et donc impossible aussi d'utiliser les fonctions natives du navigateur pour revenir en arrière... Ils ont aussi, puisque les traitements sont longs, ajouté une fenêtre "Patientez svp" pendant une action, ce qui remplace également une fonction du navigateur... Et enfin dernier point, si on veut débugger en regardant le code source via un classique Ctrl+U de Firefox... et ben il n'y a pas grand chose à voir puisque tout est généré à la volée...

Bon c'est vrai j'ai pris un exemple extrème mais la tendance actuelle est à la sur-utilisation de cette façon de faire, et la prudence et la parcimonie sont de rigueur selon moi. En fait c'est ajax le problème, pas l'utilisation du javascript pour agir sur l'arbre DOM, qui rend plus ergonomique une page, mais il faut que ça ne soit qu'une amélioration et que la page puisse fonctionner sans (accessibilité...).

D'autres ont écrit là-dessus, sans doute bien mieux que moi, notamment Laurent : Le point sur Ajax et les interfaces utilisateurs.